Chökhor Ling

Arts spirituels

Au coeur du yoga A l'entrée d'une grotte de retraitant dans le Kham (Tibet oriental) Pratique d'une posture de grand étirement Pratique du qi gong avant les enseignements lors de la retraite de Vajrasattva en août 07

Pratique du yoga à Chökhor Ling

“Dorénavant, quoi que je fasse, je n'entreprendrai que des activités dignes du Dharma.”

Anila Davina renouvelle cette promesse dans le cadre de chacune de ses entreprises. Rendre son corps digne du Dharma est également respecter la voie du Bouddha.


Yoga et qi gong

L’enseignement du yoga et du qi gong dispensé dans le cadre de Chökhor Ling repose sur leurs bases ancestrales qui en font un support authentique et bénéfique à tous les niveaux de l’être. Les écoles traditionnelles n’ont jamais séparé l’aspect spirituel de l’exercice physique, ce qui a toujours permis aux pratiquants sérieux d’obtenir de cette manière des résultats positifs et durables sur le corps et l’esprit conjoints. Les cours se composent :
• de pratiques respiratoires yogiques pour établir la détente, favoriser le calme et la concentration
• d’enchaînements de mouvements posturaux pour délivrer le corps de ses contraintes, libérer l’élan du déplacement corporel dans l’espace et exercer la mémoire
• de l’étude d’une posture sous ses différents aspects psychophysiques
Une méditation-relaxation termine la séance. L’initiation aux automassages et aux pratiques énergétiques de santé est également proposée suivant le programme établi.
Les cours sont transmis par Vénérable D. Gelek Drölkar chaque matin de 9h30 à 10h30 lors des retraites spirituelles. Ils se déroulent dans le parc si le temps le permet ou à l’intérieur. Ils sont accessibles à tous, y compris aux personnes ne souhaitant pas participer à la retraite.


Atelier de tsas-tsas

Parmi les différentes expressions de l’art traditionnel bouddhique tibétain, la pratique des tsas-tsas est une des plus anciennes coutumes reliant l’exercice créatif artistique à l’aspect profondément spirituel. Les tsas-tsas sont des figurines en plâtre moulé qui représentent les bouddhas sous leurs nombreux aspects. Leur fabrication est réservée aux personnes initiées à la pratique qui leur est dévolue. Elle consiste en l’association de chants de mantras, de visualisations et de prières correspondantes. D’une façon plus générale, les participants trouvent à leur disposition les tsas-tsas toutes prêtes à recevoir leurs talents de peintre (peinture à l’eau, pinceaux fins). L’atmosphère très recueillie est entrecoupée de chants mantriques et de l’écoute d’une lecture de soutras.
Ces ateliers sont proposés lors des retraites d’une semaine et plus.